fbpx

Stratégie digitale – amoa digitale

Stratégie digitale – amoa digitale

Stratégie digitale – amoa digitale

Entre autres, c’est le BUSINESS PLAN WEB

La stratégie digitale est une technique qui consiste à identifier les outils digitaux permettant à une personne ou une entreprise d’atteindre ses objectifs marketing et objectifs business.

Ces outils peuvent êtres très variés : mise en place d’un site internet, de campagnes médias digitales, utilisation des plateformes sociales, création d’applications mobiles…

Comment adopter une stratégie digitale

L’élaboration et la mise en place d’une stratégie doit être structurée et suivre un processus clair. Au cours de ses consultations auprès de dirigeants, l’auteur a relevé des carences dans la réalisation d’un projet numérique, telles que le manque d’objectifs, d’analyse de l’environnement externe, de ciblage, d’intégration des évolutions numériques, d’évaluation de l’impact organisationnel et humain (formation). De cette observation est née la méthode des 6C qui apporte un cadre méthodologique et conceptuel et facilite la mise en œuvre d’une stratégie.

La méthode des 6C

La méthode se veut simple, logique et mémorisable. Elle comprend 6 séquences logiques :

  1. Comprendre

Il s’agit de commencer par un diagnostic le plus objectif et factuel possible des éléments internes à l’organisation et de son environnement global. Pour cela, il est possible de reprendre le modèle SWOT : Strenghs (forces), Weaknesses (Faiblesses), Opportunities (opportunités) et Threats (menaces). Il est préconisé de réaliser en amont d’un diagnostic digital, un micro diagnostic général afin d’éviter une analyse exclusivement technique et d’intégrer l’environnement global de l’entreprise (au niveau macro, micro et organisation). Pour réaliser le diagnostic digital, de nombreux outils sont présentés tels que Google Trends et Google Adwords pour l’analyse des comportements des internautes et ou encore les réseaux sociaux pour ceux des concurrents.

  1. Cibler

La deuxième étape consiste à réfléchir sur le public visé et s’appuie sur une connaissance intime de sa cible. La segmentation marketing est une technique qui permet de définir des cibles à partir de la répartition d’un public dans des groupes homogènes en fonction de critères prédéfinis. Ainsi, sont présentés deux critères de segmentation : descriptif (démographique, socio économique,…) et comportemental (au niveau des achats : récence, fréquence, montant du panier moyen,…). Le data mining est aussi largement évoqué car il permet « l’analyse d’une grande quantité de données, avec des techniques automatiques ou semi-automatiques, afin d’en extraire du savoir ou des connaissances ». Cette technologie permet d’affiner le ciblage par des tris multicritères complexes, d’élaborer des typologies (clustering) et d’établir des pronostics (prévoir des comportements).

  1. Choisir

Il s’agit de réaliser des choix structurants de la stratégie digitale. Pour cela l’auteur s’est inspiré d’un modèle américain nommé GOSPA (Goals, Objectives, Strategies, Priorities and Activities) pour proposer une version améliorée avec l’ajout de la notion de contrôle de l’exécution : Le modèle BOSPAC

  1. B pour But : quelle est la finalité du projet ? S’agit-il de délivrer un message (développement de la notoriété ou de l’image) ou de susciter un comportement souhaité (inscription à une newsletter, achat,…) ?,
  2. O pour Objectifs : il s’agit de définir des métriques pour mesurer l’avancée et l’atteinte du but recherché. Un bon objectif est un objectif dit SMART (Simple, Mesurable, Ambitieux, Réaliste et Temporel),
  3. S pour Stratégies : il s’agit de définir les orientations internes et les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs,
  4. P pour Projet : il s’agit d’organiser la mise en place de ces orientations de façon concrète avec une démarche d’allotissement,
  5. A pour Actions : Nous entrons ici dans la réalisation concrète des tâches (qui fait quoi, dans quel délai, avec quel budget… ),
  6. C pour Contrôle : il s’agit de piloter la performance via des KPI’s (Key Performence Indicators).
  1. Concevoir

Cette étape vise à mettre en place un chantier digital afin d’optimiser l’expérience client au travers de différentes interfaces digitales. Elle comprend une première phase de conception orientée client avec à l’appui une méthodologie appelée la « cartographie orientée client », dont le principe est de concevoir un service en fonction du parcours et de l’expérience du client. Une deuxième phase de développement intègre les notions d’architecture, design, ergonomie, rédaction, technologie et juridique. Enfin, une troisième phase de déploiement permet d’intégrer dès maintenant les exigences des moteurs de recherche (le référencement naturel).

  1. Convertir

Dans cette partie, l’auteur nous dévoile les leviers stratégiques qui permettent l’acquisition de nouveaux clients et leur fidélisation. On retrouve notamment dans ces propositions : la notion de CRM, les 3 leviers du trafic Management que nous présentons chez 1min30 en modèle PESO : Paid Media, Earned media, Owned media, Shared media et le processus du marketing de la permission.

  1. Changer

L’intégration d’un projet numérique dans une entreprise a de nombreux effets sur son organisation : systèmes d’information, management, RH, etc… Cela nécessite une transformation digitale portée par le dirigeant et intégrée par l’ensemble des collaborateurs.

Si vous souhaitez réfléchir à votre stratégie digitale, je vous invite à découvrir notre agence conseil en stratégie digitale et à télécharger notre livre blanc “réussir sa transformation digitale”.

Les 7 principes de la stratégie digitale

L’un des principaux objectifs d’une stratégie digitale, c’est de permettre la conquête d’un avantage concurrentiel. Construire une stratégie digitale performante est à la fois technique et subtil. Le plus important est de construire un raisonnement solide et cohérent. Pour vous aider en cela, il faut respecter 7 principes clés: les 7 principes de la stratégie digitale.

Principe 1: Audience is your Boss

Il faut connaître votre audience car la connaissance de votre audience vous guide dans la conception de produits et services nouveaux. L’audience est au cœur de toute décision, au travers de la vision, et c’est particulièrement le cas en stratégie digitale. L’utilisation des réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook, Twitter ou Instagram vous conduit à avoir accès à beaucoup de données sur votre audience formée par vos clients et vos clients potentiels. Ces données doivent être analysées et comprise pour que vous soyez en mesure de connaître les ressorts de prise de décision de votre audience. Nous sommes sur les fondements de l’Inbound marketing.

Principe 2: Connaissez vos concurrents

Votre objectif est de conquérir un avantage concurrentiel en construisant une stratégie digitale perforante. Cet avantage concurrentiel est une position sur votre marché. Vous devez donc parfaitement connaître ce que font vos concurrents, quelles sont leurs offres, comment ils génèrent leurs profits, comment ils s’adressent à leur audience propre, surtout si elle est identique à la vôtre, et quels sont leur business models. Et justement, en terme de business model, y-a-t-il un seul business model sur le marché, ou plusieurs Business Models concurrents? Et certains sont-ils plus profitables?

Principe 3: Vision ! Vision ! Vision !

La vision, c’est la projection de votre entreprise dans le futur. Tout le processus stratégique, de la conception à l’exécution, doit être drivé par la vision. Cette vision permet d’articuler l’ensemble des décisions de manière cohérente. Plus cette vision est limpide, plus les personnes, à la fois dans votre entreprise, mais aussi ceux en dehors, seront capables de vous aider à bâtir un ensemble d’objectifs cohérents, et les plans d’action pour mener à bien ces objectifs. Et pour que cette vision soit efficace, essayez de la formuler en une phrase, courte et tranchante à l’exemple de Slideshare: «Knowledge. Well-presented».

Principe 4: Le marché à toujours raison

Nous parlions d’avantage concurrentiel et de position, c’est la clé du succès, cela doit être une obsession, ce sera au cœur de toutes vos action, et intimement lié à votre vision. Le positionnement de votre offre passe par un choix de prix fondé sur vos coûts, bien sûr, mais aussi sur ce que le marché est capable d’accepter, car le marché a toujours raison.

Principe 5: Ne soyez pas Lost in translation

Mesurez tout! Traduisez tout en KPI! Cela vous permettra de mesurer vos progrès, mais aussi de ne pas renouveler vos erreurs. Et le digital, c’est formidable pour cela. Sur un site Web, vous pouvez analyser tous les mouvements, les entrées, les sorties, les mécanismes de prise de décision. Vous pouvez comprendre les antécédents à un abandon de panier, vous pouvez mener des tests A/B pour essayer de nouvelles tactiques, vous n’avez de limites que l’imagination, et pour pouvoir construire, il faut mesurer. Mesurez tout!

Principe 6: Une bonne exécution est la clé du succès

L’exécution est absolument fondamentale. Vous pouvez concevoir la meilleure stratégie digitale de votre marché, si l’exécution est médiocre, vous serez dans une situation compliquée car il y a trop d’écart entre ce que vous avez décidé et ce que vous avez fait, vous n’avez donc que peu de certitudes. En revanche, une stratégie un peu faible, mais exécutée parfaitement, augmente vos chances de succès, car vous savez exactement ce que vous avez fait, et vous pouvez donc estimer ce qu’il vous reste à faire. Enfin, il ne faut jamais sous-estimer les bienfaits du «prototypage». Vous faites, ce n’est pas parfait, mais en faisant vous vous améliorez, seul l’exécution permet cela.

Principe 7: Formez-vous!

L’obsolescence des compétences est estimée aujourd’hui à environ cinq ans. Et cela s’accélère encore avec l’avènement quotidien de nouvelles technologies digitales. Cela signifie que vos compétences acquises perdent rapidement de la valeur. Heureusement, le digital permet de se former rapidement et à faible coûts (sous la contrainte du temps bien sûr). Pour cela, vous disposez de MOOC plus ou moins interactifs, parfait pour apprendre dans le cadre d’une communauté, et de certifications conçues et mise en lignes par Google (Digital active) ou par Facebook (Blue Print).

Sans commentaires

Laisser un commentaire

Commentaire
Nom
Email
site Web

× Comment puis-je vous aider ?